GAËL KAKUDJI
07.05.2020 16:26

Mon idole de la sélection, je dirais que c’est..





RDCFOOT : Bonjour Gaël et merci de nous accorder cette interview, en quelques mots, peux-tu te décrire pour les gens qui ne te connaissent pas ?

GAËL KAKUDJI: Bonjour et merci à vous, je m’appelle Gaël Kakudji, je suis né le 6 juillet 1999 et j’ai grandi à Lubumbashi jusqu’à mes 6 ans. Mon père et mes deux petits frères vivent toujours au Katanga, où je vais les voir une à deux fois par an. J’ai été formé au RFC Sérésien, alors en 2ème division, et je suis parti en 1ère division à 17 ans, pour la saison 2017-2018, à La Gantoise (U19). En 2018, j’ai déménagé au RAFC Antwerp, toujours en 1ère division, où je joue en réserve et équipe première depuis lors. J’ai signé avec eux un contrat pro portant jusqu’en juin 2021. J’ai été titulaire à l’occasion de tous les matchs de réserve du RAFC depuis le début de la saison dernière, je suis également appelé pour les matches amicaux de l’équipe première, et j’ai eu l’occasion d’être convoqué deux fois pour des matchs de championnat de Pro League.

RDCFOOT: Quel type de joueur es-tu ?

GAËL KAKUDJI: Je mesure 1,93 m pour 87 kilos et j’interviens principalement en défense centrale, ma place préférée, mais aussi en back droit et parfois en 6. Ma grande taille permet d’être fort sur les duels aériens, et je joue « dur » tout en évitant les fautes. Pour le reste, sur le terrain je suis plutôt du genre à encourager mes coéquipiers, je veux qu’on donne tout ce qu’on a pour gagner !

RDCFOOT: Une petite anecdote de tes débuts au football jusqu’au stade actuel ?

GAËL KAKUDJI: Quand j’étais gamin, j’ai beaucoup pratiqué de la boxe et du rugby, en parallèle au football. J’étais infatigable, j’en voulais toujours plus ! Ces sports m’ont amené de la résistance, de la solidité, très utiles pour les duels notamment.

RDCFOOT: Quels sont tes projets à court et long terme avec le Royal Antwerp ?

GAËL KAKUDJI: Là, à cause du coronavirus, nous sommes en attente de la décision du gouvernement, puis de la Pro League, sur la reprise ou non du championnat. Cela devrait tomber dans quelques jours, et le court terme est suspendu à cette décision. Pour le moyen terme, l’idéal serait, pour cette dernière saison sous contrat avec l’Antwerp, d’aller chercher une autre expérience : certains clubs, notamment à l’étranger, ont fait part de leur intérêt pour un prêt d’une saison. Vu le grand nombre de défenseurs dans le noyau A à l’Antwerp, aller chercher plus de temps de jeu dans un autre championnat, le temps d’une saison, me permettrait de prendre de la plus-value. On verra cela avec mon club, dès qu’on y verra plus clair sur la reprise ou la fin du championnat !

RDCFOOT: Tu étais à Kinshasa lors des éliminatoires de la CAN U23 Égypte 2023, peux-tu nous décrire l’ambiance au sein de l’équipe nationale du Congo ?

GAËL KAKUDJI: Il y avait une ambiance exceptionnelle, le genre d’ambiance qui vous booste ! Nous étions quelques binationaux à arriver en même temps, avec Nelson Balongo, William Balikwisha, Miguel Quintais, … et nous avons été très bien accueillis, dès la sortie de l’aéroport. C’était un super groupe, toute l’équipe était soudée et hyper motivée.

RDCFOOT: À un pas de la qualification pour la coupe d’Afrique U23, comment as-tu digéré votre disqualification pour la suite des éliminatoires ?

GAËL KAKUDJI: Au début, on ne voulait pas y croire… Cela a été une immense déception car nous avions été les plus forts sur le terrain ! Mais il faut tirer le positif de chaque situation : le Maroc avait aligné de solides joueurs, et nous l’avons battu. L’évolution actuelle des joueurs de l’équipe U23 montre que le coach N’Sengi avait vu juste en faisant sa sélection, et elle montre aussi que le football congolais peut avoir confiance en l’avenir.

RDCFOOT: Que dois-tu améliorer pour être au top avec ton équipe Royal Antwerp ?

GAËL KAKUDJI: Ayant fait énormément de sport depuis tout petit, je travaille toujours beaucoup, même en-dehors des entrainements : cela m’amène un bon physique, de l’endurance qui me permet parfois de jouer deux matchs complets en 24 heures, et de la rapidité malgré ma grande taille (pointe de vitesse à 34 km/h). Mais je suis arrivé en première division à 17 ans, ce qui est plus tard que la moyenne, c’est pourquoi je dois travailler beaucoup la technique, soit avec des coéquipiers puisque nous habitons presque tous autour du stade, soit avec mon coach personnel.

RDCFOOT: Natif de la ville cuprifère (Lubumbashi), tu as grandi en Europe. Comment décris-tu l’ambiance au stade, au Congo par rapport à la Belgique ?

GAËL KAKUDJI: Au Congo, les supporters sont très chauds, ils n’hésitent pas à donner de la voix, à danser, à sortir les drapeaux pour encourager leur équipe ! Dans certains stades belges, il y a aussi beaucoup d’ambiance : c’est le cas du stade du Bosuil, à l’Antwerp. Certes les supporters y sont moins nombreux qu’au stade des Martyrs, mais ils sont aussi très motivants pour leur équipe, ils vivent le match à fond.

RDCFOOT: Penses-tu toujours à défendre les couleurs de la République Démocratique du Congo en international ? Car la plupart des binationaux choisissent le Congo en seconde chance…

GAËL KAKUDJI: Bien sûr, le Congo est mon pays natal, ce sont mes origines, c’est la terre de mes ancêtres et j’en suis très fier. Au Congo, le football est plus qu’un sport, c’est aussi un vecteur d’espoir pour la population, c’est une image que nous donnons au reste du monde. Quand tu es sur le terrain pour représenter la RDC, c’est une grande responsabilité et un grand honneur.

RDCFOOT: Le choix du Congo était venu par toi-même ou as-tu été influencé ?

GAËL KAKUDJI: Ce choix est venu par moi-même, même si évidemment en choisissant la RDC je pense à mon père… Malgré la distance qui nous sépare, nous sommes fort proches et je sais qu’il était très fier de me voir au stade des Martyrs l’année dernière.

RDCFOOT: Quelle est ton idole en équipe nationale de la République Démocratique du Congo et pourquoi ?

GAËL KAKUDJI: Mon idole de la sélection, je dirais que c’est Dieumerci Mbokani, j’ai la chance de le côtoyer dans notre club et c’est un joueur qui n’en finit pas de m’épater... Il a un sens du but exceptionnel, beaucoup de classe. Par rapport à mon poste, j’aime beaucoup aussi Christian Luyindama, sa force physique m’inspire beaucoup et je trouve qu’il est encore monté en puissance depuis son arrivée au Galatasaray !

RDCFOOT: Quel est ton club et ton championnat de rêve ?

GAËL KAKUDJI: J’apprécie beaucoup le championnat anglais car il est très physique, rude, ce sont des joueurs très solides, c’est un championnat qui me conviendrait bien. Mais mon club préféré, depuis tout petit, c’est le Barça… Je suis un inconditionnel de Lionel Messi.

RDCFOOT: Quelle était ta réaction lors de ta convocation en équipe nationale U23 de la République Démocratique du Congo, juste une petite anecdote ?

GAËL KAKUDJI: Une anecdote ? C’est Dieumerci qui m’a annoncé ma sélection ! Nous étions au stade, il sortait de chez le responsable qui avait reçu ma convocation, et il l’avait vue sur le bureau. Il m’a félicité, j’étais très heureux évidemment.

RDCFOOT: Les erreurs que tu dois éviter ?

GAËL KAKUDJI: Aaaah… j’essaye d’éviter toutes les erreurs que peut commettre un joueur ! Je veille à ne pas me blesser, je garde le cap quotidiennement sur mes entrainements, je fais attention à mon hygiène de vie, … Dans le football, tout peut changer en un quart de seconde, en bien comme en mal. Il ne faut pas se surestimer, pousser son corps au-delà de ses limites, sinon une blessure peut vous mettre KO pendant 6 mois…

RDCFOOT: Que penses-tu du groupe de la RDC pour les éliminatoires du Mondial 2022 avec Madagascar, le Bénin et la Tanzanie ?

GAËL KAKUDJI: Je pense que la RDC a toutes ses chances pour nous qualifier dans ce groupe, notre équipe nationale a les capacités de battre le Benin et la Tanzanie et pour Madagascar, je suis confiant aussi : ce sont eux qui nous ont éliminé lors de la dernière CAN, nous avons notre revanche à prendre !

RDCFOOT: En deux sorties, les Léopards ont récolté 2 points c’est-à-dire 2 matches nuls face au Gabon et à la Gambie. Penses-tu que nos Léopards peuvent faire mieux pour la suite des éliminatoires de la CAN ?

GAËL KAKUDJI: Les cartes sont dans nos mains, il reste 4 matchs, notre équipe nationale reste invaincue et je pense que nos adversaires sont à notre portée. Nous avons des joueurs de grande qualité, une équipe soudée : le potentiel est là pour la qualification.

RDCFOOT: Quel bon conseil donnerais-tu à d’autres joueurs, surtout ceux qui vont nous lire ?

GAËL KAKUDJI: Je suis encore fort jeune pour donner des conseils… Mais avec l’expérience, je dirais : persévérez, restez focalisés sur vos objectifs, n’écoutez pas les beaux parleurs et restez humbles. Beaucoup de joueurs ont tout perdu parce qu’ils manquaient d’humilité.

RDCFOOT: Et si Monsieur Christian N’Sengi Biembe fait appel à toi pour rejoindre l’équipe A, quelle sera ta réaction ?

GAËL KAKUDJI: Il ne faut pas brûler les étapes, je n’ai que 20 ans… Mais si après encore une ou deux saisons en championnat, le coach N’Sengi venait à m’appeler, il est évident que je serais ravi ! Et je donnerais tout sur le terrain pour faire gagner mon pays.

RDCFOOT: Sur le plan culinaire, quelle est ta nourriture préférée ?

GAËL KAKUDJI: J’essaye de manger bien équilibré : blanc de poulet, légumes et riz, c’est la base. Mais si je veux m’accorder un extra, je dirais le poulet à la moambe préparé par ma compagne, avec des bananes plantain…

RDCFOOT: Comment gères-tu ton temps pendant cette période de confinement, pour garder ta forme ?

GAËL KAKUDJI: Un programme quotidien nous est envoyé, mais je l’enrichis souvent et mon rythme est tous les jours le même. Le matin, je commence par courir 10 à 12 kilomètres, puis je fais deux heures d’exercices techniques. Après un repas équilibré, c’est repos, puis en fin de journée je travaille en salle pour tout ce qui est musculaire, en prévention des blessures. Évidemment, le foot me manque terriblement, mais entre joueurs on garde le contact, et pour patienter, je regarde des émissions sur le foot à la télé…

RDCFOOT: Pour finir notre intervention, un mot au peuple congolais, surtout aux fans de football ?

GAËL KAKUDJI: En ces temps de pandémie, prenez soin de vous et de vos proches, protégez-vous bien ! Le football reviendra vite, avec une équipe de la RDC forte et conquérante !



Papy Kadidi
Commentaires (0)
Pour commenter, vous devez vous inscrire
Il n'y a aucun commentaire sur cet article. Soyez le premier à commenter!
Fiches des Joueurs
Kasereka,Thierry AS Vita Club
Lando-Fusu,Jessy Teboul AFC Tubize
Mubele,Fermin Ndombe Al Ahli Sport Club
Mpeko,IssamaTP Mazembe
Lumbana-Kapasa,Boris RenéDegerfors IF
Rejoignez-nous
Exprimez-vous